"VIDEOS Lustre"

une installation de Béatrice Valentine Amrhein

videos_lustre_3 videos_lustre_2

©"VIDEOS lustre" - Béatrice Valentine AMRHEIN

Dans cette installation protéiforme, Béatrice Valentine Amrhein propose au spectateur une expérience sensorielle qui induit un nouveau rapport au visible et à l'espace, provoque des sensations inédites qui nous renvoient à notre propre appréhension du monde.

Expérience d'introspection tout d'abord, comme une réinterprétation du vivant au travers des multiples vidéos présentées dans l'installation. Les vidéos fonctionnent comme un révélateur de la quintessence de l'humain, entre apparence et évidence, dans un mode de captation ou le spectateur perd ses repères et hésite entre images de fictions et images réelles.

Il s'agit bien pour l'artiste de redessiner une nouvelle cartographie de la peau, un nouveau territoire du corps, dans une reconfiguration du sensible. Par delà, l'artiste invite le spectateur à redécouvrir sa propre sensorialité, l'incitant à imaginer son propre champ sensitif, prétexte pour une remise en cause des relations aux objets et aux êtres qui l'entourent, comme source d'interrogation et ouverture vers d'autres inconnues.

"Je m'étais dis que je débuterais la vidéo le jour ou j'aurai trouvé une texture"

Les vidéos présentées dans l'installation "VIDEOS lustre" frappent d'emblé par cette matière qui s'assimile à de la matière peinte, une texture picturale obtenue par une utilisation outrancière de la pixellisation des images.

"L'image numérique est partout présente et elle a profondément modifiée notre perception du corps, modifié notre relation au toucher ou à la vue, transformé notre perception auditive en ce qu'elle modifie la distance et l'impact de cette distance sur le corps."

"J'ai choisi le mobile pour présenter mes vidéos, parce qu'il constitue en premier lieu un prolongement de la main et donc du corps. Il est aussi prolongement de l'œil, comme un 3ème œil"

Allusion orwellienne, lorsque l'artiste parle d'intrusion ou s'agissant d'un objet du quotidien, d'une grande banalité apparente dont nous n'avons à priori aucune raison de nous méfier. Justement, le mobile de part sa petite taille permet des prises de vues qu'une simple caméra digitale ne pourrait autoriser … parce que moins discrète, plus voyante …plus intrusive.

L'introduction de bandes sonores sur chacun des vidéos permet un aboutissement dans la contemplation, dans la mesure ou le son décuple le pouvoir de réceptivité attaché à la seule vision, en ce qu'il fait appel à l'ouïe, créant une sollicitation de deux sens les plus à même de provoquer une expérience esthétique.

Une vision du monde originale voire visionnaire, un point de vue très personnel et surprenant qui peut déranger, voire déstabiliser.

Enfin, avec cette installation on touche au rituel. Le corps, affranchi des lois de l'apesanteur, est immergé dans une catharsis purificatrice pour mieux se débarrasser des scories du monde environnant et renaître à une vie nouvelle.

Olivier Castaing  - Consultant artistique

videos_lustre_1L'installation de Béatrice VALENTINE AMRHEIN

"VIDEOS lustre" comporte 100 téléphones mobiles présentés à la manière d'un lustre.

Il s'agit de réaliser la version "achevée" du prototype présenté durant l'Armory Show à New York en mars 2006 à l'invitation des commissaires Lee Welles et Raphaël Shirley dans le cadre de la Scope Artfair.

Diffusion en boucle sur chaque mobile d'une video "originale " et "unique" avec sa bande son. Le "Mur d'images" est composé de 21 photos réalisées à partir de captures extraites des vidéos.

© "VIDEOS lustre" - Béatrice Valentine AMRHEIN 

Actualité de Béatrice VALENTINE AMRHEIN

Nul n'est prophète en son pays, et c'est souvent le cas pour les artistes. Les démarches auprès des institutions artistiques françaises n'ont pas été très fructueuse à ce jour et il faudra certainement attendre une reconnaissance internationale avant que le public français ne découvre véritablement cette installation avant gardiste.

C'est un galeriste suisse qui le premier a présenté le travail de Béatrice en France lors de la première édition de SHOW OFF en octobre dernier.

Depuis "VIDEOS lustre" multiplie les apparitions, puisque l'installation a été présentée à la dernière foire de Bologne en Italie et il est actuellement exposée à Baltimore aux Etats Unis.

BVA_VIDEOS_lustre_010  BVA_VIDEOS_lustre_011 bva3 BVA_VIDEOS_lustre_008

© "VIDEOS lustre" - Béatrice Valentine AMRHEIN 

 

« untitled », 2006 - 96 x120 cm enduraflex on dibond