Qu’est qu’on rencontre à une expo de design … des designers

                       et qu’est ce qu’ils se racontent … des histoires de création.

Elise_FOUIN___Stuart_HAYGARTHDernièrement chez TOOLS lors de l’expo de Stuart HAYGARTH (news du 23 mars) j’ai fait la connaissance d’une charmante jeune designer de talent.

Elise FOUIN et ses «petits papiers» moins provoc que Gainsbourg mais qui comme lui laisse vagabonder son imagination et incarner une poétique de l’image, qu’elle soit suggérer par les mots «Laissez parler les p'tits papiers A l'occasion Papier chiffon Un peu d'amour Papier velours Et d'esthétique Papier musique …», ou par des créations design conçue notamment à base de papier.

Elise a la volonté de créer des produits… à partir de déchets. Son objectif : « Utiliser les rebuts d’aujourd’hui pour ce qui pourra être beau demain. ». Elle s’inscrit dans le champ de réflexion des eco-designers qui portent une attention plus réfléchie aux choix des matériaux et des technologies mis en œuvre pour la matérialisation de l'objet (la démontabilité, la traçabilité, la recyclabilité, des matériaux et technologies "propres", renouvelables ou biodégradables. Au commencement l’intégration de matériaux recyclés, comme ici des rouleaux de tickets de caisse de supermarché, qu’elle étire, déroule, exploitant au maximum l’élasticité du matériau. Elle les fait réagir à la pression, à l’étirement, les forge en des formes imprévisibles.

suspension_bobine_polystyrene_webA partir de quatre principes de fabrication, le rembourrage, l’accumulation, le déploiement et le pressage, elle compose des mobiliers, des luminaires, des rangements, «entre récupération et poésie, entre phase de recherche, expérimentation, tâtonnement et hasard». 

Le papier ainsi détourné devient structure d’une assise ou d’un meuble d’appoint selon le principe du rembourrage, source lumineuse, en caparaçonnant une ampoule au milieu d’un cocon de papier, chrysalide pour petits trésors et autres effets personnels qui viennent se nicher comme au creux d’un journal intime.


Un travail à la fois raffiné et festif, ludique et pratique, singulier et inédit. Les revêtements muraux à base de lamelles de papiers accumulées revisités par une enfant de l’éco-design, substitue aux alvéoles plastiques en vogue dans les années 70 chez les designers, une approche pleine de fantaisie avec une économie de moyen remarquable dans la mise en oeuvre. Dans la lignée des frères Campana, designers brésiliens qui excellent dans ce genre d’exercice, Elise occupe une place à part entière et revendique une approche pleine de poésie et de charme, à son image.

Changement climatique, pollution, épuisement des matières premières, réduction de la biodiversité… Elise aborde implicitement la question et déculpabilise l’acte de consommation, rend le propos léger car les solutions existent si chacun adopte une démarche citoyenne et tente de réduire son “empreinte écologique”. 

livre_il_y_aura_des_choses_l_g_resJe vous recommande la lecture de l’excellent l’ouvrage de Thierry Kazazian “Il y aura l'âge des choses légères”, un livre fouillé et très documenté en images sur l'écologie et l'économie de la planète.

baladeuse_chips_ecofoam_webSon parcours

Après un bac littéraire, Élise Fouin entre à l’école Boulle où elle décroche le diplôme des métiers d’arts, spécialité « ciselure », puis le diplôme supérieur d’arts appliqués au design mobilier.

Elle travaille ensuite pour diverses sociétés, dont Fred Finkel Workshop à Boston et les agences Mass et Andrée Putman à Paris.

  bobine_cot__web corbeille___papier_web  revetement_mural_1_web revetement_mural_2_web

Bon début de semaine en ce lundi 2 avril ou le soleil est au rendez vous à Panam. Chouette ... tous à bicyclette !

Olivier Castaing, Art Consultant, le 2 avril 2007