Milan_DROOG_Design_0407_732__14_Milan, INTERNI - semaine du design 2007 - suite …

Autre rendez vous immanquable, celui du collectif des Droog design installé dans un joli mini loft au fond d’une cour, havre de paix et de charme pour un écrin à la mesure de leurs dernières créations.

Dans la news du 19 avril dernier, je vous présentais les dernières créations de Richard HUTTEN pour Christofle. Lui aussi issue de la génération des quadras qui, avec Marcel Wanders et Hella Jongerius, ont constitué la dream team qui a révolutionné le design en bousculant avec humour et fantaisie les codes de la création.

Un design mixant poésie et ergonomie, fantaisie et imagination sans jamais se répéter et en intégrant les nouvelles technologies comme la vidéo conjuguée aux matériaux les plus divers pour un wallpaper animé ou une nappe qui littéralement transmute votre table de salle à manger en une scène interactive.

Milan_DROOG_Design_0407_732__19_Cette année les Droog conviait les visiteurs à un jeu animé autour du cérémonial de la table et du repas, revisitant le ballet des objets, des produits alimentaires et des gestes qui accompagnent un repas. Comme dans un compte animé, chaque objet se mue en de longues ombres voire en flux de couleurs créant un mouvement dans ce qui au départ pourrait être la simple reconstitution d’une nature morte, thème traditionnel et si cher au pays de Rembrandt et de Wermeer. L’enregistrement interactif projeté sur une table tend à modifier la relation du regardeur à la scène et devient un spectacle coloré pour une illusion domestique des plus réussie.

Milan_DROOG_Design_0407_732__1_ Milan_DROOG_Design_0407_732__2_

Autres créations remarquables, la chaise de Ritveld reconstitué en légo en édition limitée à 5 exemplaires, un excellent clin d'oeil et la dénonciation implicite de cette prolifération de rééditions de pièces historiques du design, dans une approche mercantile pour surfer sur la vague d'envolée des prix de pièces historiques. Plus loin "ouvrez la cage" ... à la souris qui a quitté sa boite à sucres, voisinnant avec un mini-bonzaï synthétique et tactile, sous les sunlight d'une lampe entièrement constituée à partir d'une trame de fibres optiques. Des pièces qui rivalisent de créativité, entre prouesse technique et ingéniosité.

Milan_DROOG_Design_0407_732__21_ Milan_DROOG_Design_0407_732__23_Milan_DROOG_Design_0407_732__18_Milan_DROOG_Design_0407_732__15_ Milan_DROOG_Design_0407_732__17_ Milan_DROOG_Design_0407_732__25_

Dans toutes ses créations, Droog privilégie l'expérimental, le subversif, détourne les tendances, va délibérément à contre sens de la mode dans la lignée de créateurs comme Viktor & Rolf. Des objets du quotidien aussi banal qu’une ampoule, une roue de bicyclette, un roller ou une chaise, à la manière des ready-made de Duchamp, deviennent par le truchement de l’assemblage insolite, de la démultiplication ou prolifération, des OVNI « objets volontairement nucléarisés individuellement » ou OGM « objets génétiquement modulés » pour rester dans les terminologies au goût du jour et créer des fonctionnalités inédites à partir des formes et matières revisitées et combinées, promus accessoires d’ameublement ou ustensiles à la fois fonctionnels et poétiques.

Milan_DROOG_Design_0407_732__12_Avant eux, dans les années 80, Stiletto conçoit le fameux fauteuil " Consumer's Rest " littéralement « le repos du client » en transformant un chariot de supermarché en fauteuil dont la face avant est otée pour permettre de s’y asseoir. Plus tard Michele de Lucchi, qui fait parti des fondateurs du groupe Menphis, crée des objets dans le même esprit avec " Tre Forchette " fabriquée à partir de trois fourchettes et une assiette à l’envers en guise d’abat jour et vous obtenez une lampe qui s’inscrit dans les principes historiques du ready made.

Il s’agit bien d’explorer de nouveaux champs formels et créatifs, le collectif Droog design étant selon la volonté de ses créateurs Renny Ramakers et Gijs Bakker, professeur à l’académie du design d’Eindhoven, un laboratoire d’idées et d’expérimentation ouvert au commerce et à la production industrielle ». La collection qui compte aujourd’hui plus de 150 pièces, s’est constituée au fil des rencontres avec de jeunes designers et quinze ans après n’a rien perdu de son énergie et de sa capacité d’innovation.

Olivier Castaing, Paris le 30 avril 2007

Découvrez l'ensemble du cru DROOG design 2007 dans le portfolio.