Glamour chic version Studio JOB avec Job Smeets et Nynke Tynagel

ou rêve éveillé pour l'étoile montante du design espagnol, Jaime HAYON, direction la Biennale de Milan, cru 2007 !

Pinochio_Jaime_HAYON____Bisazza___Fiera_del_Mobile_Milan_2007

Découvrez le PORTFOLIO des images que nous vous avons rapportées de Milan où nous étions pour vous en avril dernier.

Milan_D_0407_156Après Patricia Urquiola ou Carlo Dal Bianco en 2006, qui initiaient la collaboration de la célèbre maison Bisazza avec des pointures du design, c’est au tour de Jaime HAYON et du duo chic et choc Studio JOB de prendre la relève en 2007.

«Votre mission : concevoir une ligne de meubles et accessoires dans une débauche de carreaux bisazza, les fameuses taisselles à effet miroir, produit phare de la marque», ce message s’autodétruira dans 15 secondes, on s’y croirait ! ....

Pari réussi, avec une confrontation nord sud, imaginaire ibérique, caliente caliente, avec la star montante du design espagnol et froideur glamour et métallique des néerlandais, Job Smeets et Nynke Tynagel, couple tout droit sortie d’une série chapeau melon et bottes de cuir, esprit sixties ou parentèle avec l’inénarrable polly maggoo.

Deux univers radicalement différents, mais un parti pris de surdimensionner les objets et le mobilier, tel un remake de «chéri j’ai rétréci les gosses».

Job_Smeets_et_Nynke_TynagelPour Jaime Hayon, voilà Pinochio au pays des géants, entouré d’une foultitude de chandeliers cactus multi branches, le tout recouvert de milliers de taisselles blanches, dorées et noir. On est très proche de l’univers du sticker ou du wallpaper, ou motifs géométriques et autres cœurs ou fleurs ornent ce jouet gigantesque, véritable objet sculpture, à la frontière entre l’art et la déco.

Qui__tes_vous_Polly_Maggoo___William_KleinPour le duo de studio JOB, direction la boite à jouets ou plus exactement la dinette d’Alice au pays d’argent, théière, cuillère, plateau, bougeoir, miroir ou cloche de table sont réunis en version XXL. Effet shiny shiny ou jouet pour Barbie hiltonienne, la fameuse Paris n’a qu’à bien se tenir sinon elle ira au trou !

Une approche résolument avant gardiste qui ancre

la marque Bisazza aux frontières du monde artistique, gageons qu’ils seront les prochains commanditaires d’artistes plasticiens en vogue.

Olivier Castaing, consultant artistique, Paris, le 12 juin 2007