Non_Faire_afficheUn film réalisé à 4 mains par le cinéaste Abdnour Zahzah et Claude Venezia.

« C’est deux là étaient fait pour se rencontrer … » comme le dit l’adage populaire.

Abdenour Zahzah et Claude Vénézia ont en commun un regard d’une profonde humanité sur leurs prochains, un amour viscéral de l’authenticité et de ce qui fait la singularité et la richesse de notre monde, les hommes et leurs histoires, et en particulier celles de tous ceux qui se retrouvent au ban de la société par ce qu’ils sont différents, atteints de « folie », et parqués « hors du monde ».

Accepter les autres tels qu’ils sont, se mettre en phase avec eux pour tenter de mieux  comprendre à défaut de les comprendre.

Abdénour Zahzah et Claude Vénézia sont partis à leur rencontre et ont réalisé un film dans lequel ils nous font découvrir avec indulgence et sans préjugé ceux qui sont différents de nous et qui dans l’incommunicabilité dans laquelle leur folie, plus ou moins avérée, les enferme, trouve au travers de la création plastique, un mode d’expression singulier. Des œuvres foisonnantes de vie, d’une richesse d’expression originelle, hors des contingences du bon goût ou des modes, du mercantilisme ambiant et des compromissions de circonstance.

Lipaf_non_fairejpg tchim_promede_non_faire


Ce film qui s’inspire d’un sujet de Claude Vénezia a été réalisé à quatre mains, combinant le talent, l’inspiration et la sensibilité de deux hommes : Zahzah et Vénezia.

Lors d’une visite familiale en avril 2005 à Blida (Algérie), Zahzah rencontre le photographe et artiste Claude Vénezia avec qui il se lie et décide de collaborer sur le projet de «l’atelier du Non Faire. » Conjuguant leurs énergies respectives et leur envie de surmonter les difficultés, l’absence de financement notamment, ils viennent d’achever un film qui a été retenu pour le Festival international du documentaire de Marseille… «Heureuse issue à notre aventure non-fairiste…», concluera  Abdenour Zahzah. 


atelier_non_faire_2

Abdenour Zahzah

Né en 1973 à Blida (Algérie). Après des études universitaires en audiovisuel, il dirige la Cinémathèque de Blida de 1998 à 2003 et devient selon sa propre formule " montreur de films ".

rencontre_cin_ma_Digne_les_Bains_2003Frantz Fanon : mémoire d'asile son premier film réalisé en  2002 a été présenté dans plus de 30 festivals internationaux. Evocation, à l'aide d'images d'archives et de témoignages actuels, de la vie de Frantz Fanon, psychiatre d'origine antillaise nommé à Alger, théoricien de "l'aliénation de l'homme noir".

Vivant entre l'Algérie et la France, il produit en 2005, son deuxième documentaire « Sous le soleil, le plomb ». Un documentaire consacré à l’univers du livre et de ses métiers, dont l’action se situe à Blida, la ville qui l’a vu naître et grandir. L’histoire d’une ville qui a enfanté de grands hommes, vu au travers de son imprimerie, une entreprise familiale dont il a retrouvé une des dernières descendantes.

Actuellement, il prépare son premier long métrage documentaire « Images invisibles ».

Filmographie d'Abdenour ZahZah

  • Frantz Fanon : " Mémoire      d'asile ". Doc. 52 min. 2002.
  • « Sous le soleil, le      plomb ». Documentaire. 52 min. 2005.
  • « L’Atelier du Non      Faire ». Documentaire 2007

Claude Venezia

berceaudelafantesie_non_faireVoilà quarante ans que Claude Venezia « explore les banlieues de l’art, par chemins de traverses, à la rencontre d’individus atteints par la rage de l’expression, selon la belle formule de Francis Ponge. Cette nécessité intérieure qui les pousse à prendre d’assaut les territoires de l’art, sans préalable culturel et sans le moindre complexe. Pas de concession à l’esthétique, au bon goût, ni à l’attente du public. Ma curiosité m’a conduit aux quatre coins de l’hexagone, me réservant, à travers les rencontres les plus improbables des surprises sans fin et de vraies amitiés. Ceux que Dubuffet nomma artistes bruts, perchent souvent aux marges de la société, originaux, bizarres, révoltés, humoristes ou misanthropes et parfois rejetés dans l’univers psychiatrique. Je les ai appelé les anartistes ».

Sa rencontre avec Abdenour Zahzah a donné lieu à un film qui vient d’être présenté pour la première fois à Alger. Nous vous tiendrons, bien entendu, au courant lorsque des projections seront programmées en France et notamment à Marseille pour le festival du documentaire.

Olivier Castaing, consultant artistique, Paris le 18 juin 2007

Retrouvez dans la news de demain le texte de Claude Venezia, qui a servi de point de départ à la réalisation du film.

Oeuvres peintes extraites du site de l'Atelier du Non Faire.