Carolyn Carlson A Roubaix

chhristineDepuis quelques années la ville de Roubaix renaît de ses cendres industrielles, et occupe une place singulière dans le paysage urbain du Nord Pas de Calais. Qui n’a pas entendu parler de la PISCINE, lieu emblématique du patrimoine roubaisien, reconversion exceptionnelle de l’ancien stade nautique municipal en Musée d’Art et d’Industrie André Diligent.

Le dynamisme de la ville se traduit également par l’accueil et le soutien apporté aux nombreuses structures chorégraphiques, avec le Centre chorégraphique National mais également de jeunes compagnies de danse.

Oublié la crise du textile, désormais Roubaix occupe dans la métropole Lilloise une place à part, réhabilitant son patrimoine industriel pour créer des lieux dédiés à la création et à la culture en général.

Les journées du Patrimoine sont l’occasion de confirmer cette volonté avec une proposition originale conçue par Carolyn Carlson, Directrice du Centre Chorégraphique National. Depuis 2005, la danseuse et chorégraphe préside aux destinées de cette institution et elle a su séduire par sa programmation l’ensemble de la population.

« Les lieux patrimoniaux sont des espaces chargés d’histoire, une mémoire concrète, façonnée par les hommes, témoins muets et immobiles d’une époque passée. La volonté de Carolyn Carlson et du CCN par cette carte blanche est de raviver les souvenirs roubaisiens en investissant cinq lieux de la ville. Dans de ce contexte, le lien entre patrimoine et création contemporaine prend tout son sens, réveiller l’ancien par le contemporain, le bâtiment par les corps.

kinatzLe public est invité à remonter le cours de l’histoire textile de la Ville  , dans un itinéraire comprenant quatre lieux, tous liés au passé industriel de la Ville, devenus soit des modèles de reconversion, soit toujours en friche ».

Les propositions chorégraphiques de Carolyn Carlson passeront également par l’ENSAIT, l’Eglise Saint Martin, la vitrine Mac ArthurGlen située dans  la Grande Rue et le Conditionnement.Une  journée exceptionnelle pour laquelle Carolyn Carlsona invité des artistes de renom : Hassan Massoudy, calligraphe d’origine irakienne, la chorégraphe Rosalind Crisp , Philippe Tallis, peintre capteur de mouvements qui a également travaillé avec Maurice Béjart, Sylvie Guillem ou le Cirque du Soleil, Atone, musicien incontournable de la scène électro, Juha Marsalo, danseur chorégraphe explosif, Yutaka Nakata, virtuose fraîchement débarqué du Ballett Theater de Munich.

Olivier Castaing, Consultant artistique, Paris le 12 septembre 2007

 

L’artiste Philippe TALLIS s’est associé à deux expositions réalisées à l’initiative de l’association ART ADDICTION.

Vous pouvez découvrir un PORTFOLIO dédié à sa peinture animalière et surtout l’album des toiles peintes en directes lors des rencontres des Jeudis du CCN avec Carolyn Carlson, en janvier 2007.


Journées du Patrimoine l 15 septembre 07

Carte blanche à Carolyn Carlson avec le soutien de la Ville de Roubaix

soniaIntervention du peintre Philippe TALLIS
22h l Le conditionnement | durée 1h

Improvisation danse, peinture, musique…

peinture Philippe Tallis, chant Emmanuelle Bunel, violon Agathe Max, interprétation Rosalind Crisp, Chinatsu Kosakatani, Céline Maufroid, Sara Orselli, Cristina Santucci, Jacky Berger, Juha Marsalo, Yutaka Nakata, Sylvain Rambert et les danseurs de  la Brigade d’Interventions Dansées.

Les danseurs participants de cette folle journée se rassemblent pour une improvisation dansée autour de la figure atypique de Philippe Tallis, peintre du mouvement ayant collaboré avec Maurice Béjart, Sylvie Guillem et le Cirque du Soleil. Les mouvements des danseurs prennent vie sur la toile, au rythme de la voix sensible d’Emmanuelle Bunel portée par le puissant violon d’Agathe Max.

Le programme complet sur le site du CNN