Phantasy_Landscape_1970_Verner_Panton___Bois_mousse_caoutchouc___lainePour évoquer cette exposition je vous propose de faire un rapide survol de ce qu'en dit la presse.


Mais avant toute chose, je vous conseille d’acheter le catalogue très bien fait, qui présente une sélection beaucoup plus riche et pertinente que l’exposition elle-même, avec des raccourcis et choix parfois contestables de ce qui relève un peu trop des arts décoratifs et pas assez du design. Mais le propos est ailleurs ...

«Cette exposition hors normes constitue un événement majeur dans le domaine du design et un moment rare et précieux pour la connaissance et la compréhension de cette discipline contemporaine» dixit le site www.pidf.com, site officiel du tourisme Paris Ïle de France. Inutile de le mettre dans vos favoris, vous l’aurez compris !

A lire ce qu’écrit ce dithyrambique laudateur digne des plus comiques moments de l’ère politico Delanoe-sarkozienne, on en redemande et on serait prêt à faire la queue juste pour ne pas manquer ce festivus contre festivus de la mauvaise foie ou de l’indigence critique !

Womb_House_atelier_van_Lieshout « Design contre design », un régal inapproprié, titre Connaissance des arts. Il poursuit «L’accrochage de l’exposition, signé Hubert Le Gall, est proprement époustouflant, jouant des ombres et des lumières, des ambiances intimistes ou démonstratives.» Ah bon, pas sur que nous soyons d’accord Monsieur Guy BOYER sur ce compliment : est ce judicieux de demander à un grand des arts décoratifs français, qui excelle dans certaine scénographie comme celle qu’il proposait dernièrement au Musée du Luxembourg à Paris pour la magistrale exposition Lalique de mettre en scène le design !?

Les arts décoratifs oui, le design ça n’est pas son rayon donc arrêtons le copinage à la franchouillarde au risque de lasser. Un Mathieu Lehanneur à qui l’on doit la pertinente et innovante scénographie de l’exposition «Tomorrow Now, When Design Meet Science Fiction au Mudam de Luxembourg» aurait proposé une mise en scène ludique, inspirée et secoué le cocotier des classiques éculés et autres vitrines avec lierre en plastoque barbouillé pour faire genre ! A croire que le budget était indigent pour en arriver là.

Dans connaissance des arts toujours, il poursuit : «De très beaux objets. Quelques grandes idées, parfois simplistes, sur les arts décoratifs et non pas sur le design» … et plus loin «Alors, le Grand Palais est-il le lieu idéal pour cette présentation hédoniste ? Sans doute pas. On l’aurait préférée sous la verrière du Grand Palais …» tout est dit ou presque, la géographie inhospitalière du site ne donne ni la mesure du sujet ni une géographie propre à créer du sens.

Fernando___Humberto_Campana___Corallo_chairLe vrai danger et d’en rester à une impression première, du style «on se croirait au rayon d’un conforama ou dans un Musée de profonde province dans une accumulation indigeste de meubles sortis des réserves prendre l’air». Le propos est ailleurs et il faut-être capable de s'abstraire de l'environnement ingrat et inapproprié du Grand Palais pour revenir à la genèse du projet qui sous tend l'exposition et qu'illustre véritablement le catalogue.

Je vous épargnerai la reprise du gratuit Metro qui sent le copié collé du communiqué de presse, mais bon c’est com dab donc on est pas la pour leur demander d’avoir un peu d’esprit critique, à croire dailleurs que la floraison de ces journaux gratuits annoncé la vague de fond actuel de l’info qui s’autocensure en continu pour éviter de déplaire à sa majesté.

Dans Libération, Anne Marie Fèvre évoquant le catalogue de l'expo écrit «Le catalogue Design contre design, deux siècles de création (1), pavé de 372 pages, ... enrichit cette confrontation des formes avec des pièces qui n'ont pas pu être présentées au Grand Palais, mais surtout démultiplie le contexte du design avec une série de textes, qui créent de profondes filiations avec l'art contemporain, le cinéma, la politique, la bande dessinée ou le dessin humoristique» .

Lampadaire_Liane_Jean_Roy_re_1953Comme souvent elle est une des seules qui fait montre d'une vraie vision et d'une sensibilité réelle, décortiquant les 

Untitled__Spaghetti_bench____2006_wood_and_iron_238x266x173_CM  propos de Gaillemain, maître de conférence à Paris IV-Sorbonne et commissaire de cette exposition. Un regard d’universitaire qui permet d’appréhender la forme autrement

Son article est pertinent sans impertinence, et mérite que vous vous y arrêtiez avant de parcourir l’exposition si vous êtes toujours motivés.

Bonne semaine

Olivier Castaing, Art consultant, Paris le 8 octobre 2007


Au GRAND PALAIS jusqu'au 7 janvier 2007

Andr__Groult__chiffonnier_galb__de_forme_anthropomorphe__gain__de_galuchat__entr_es_de_serrure_et_sabots_ivoire Pod_of_drawers_Mrc_Newson_1987

Confrontation entre le chiffonnier en galuchat d'André Groult crée dans les années 20 et le "Pod of drawers" de Marc Newson de 1987.