vienne_061Vienne a donné son nom aux fameuses viennoiseries, à commencer par le croissant, triangle de pâte feuilletée que l‘on déguste ici sucré-salé fourré de fromage blanc, Vienne cité impériale sur laquelle régnait de sa juvénile beauté l’impératrice Sissi qui était paraît-il boulimique même si elle arbore sur toutes les reproductions une taille de guêpe, fière écuyère toujours sur sa monture, Vienne ou l’on peut se régaler de roboratives choucroutes et autres spécialités de saucisses et viandes en tous genres, le marché situé aux abord du bâtiment de la Secession mérite une pause bière ou un déjeuner sur le pouce avec ses multiples baraques regorgeant de fumets alléchants, Vienne et  ses fameux cafés, le Landtmann à proximité de l’Université idéal pour un petit dej cosy chic, le Dreschler pour une bière en milieu d’aprem ou plus tradi chez Demel, atmosphère de ruche et vue plongeante sur les coulisses ou marmitons et marmitonnes débitent à cent mille volts petits sablés et autres friandises tandis que vous vous empiffrez de délices au marrons, crème nougat et autres « tochte » beaucoup plus légères qu’il n’y paraît.

vienne_848 vienne_104
vienne_839 vienne_337

Sans oublier l’écrin kistch à vous faire rosir de plaisir, Aïda, une franchise aux multiples rendez-vous où l’on vient s’encanailler de pâtisseries en tous genre … une madeleine de Proust pour gourmands impénitents.

vienne_071Juste un dernier spot, avec une vue imprenable sur la cathédrale, un bar de nuit idéal pour un dernier mojito avant d’aller rejoindre les bras de morphée, située en étages, vous ne pouvez pas le manquer.

Le musée de l’Albertina, plus prestigieuse collection d’art graphique au monde, ou les esquisses de Klimt rivalisent avec le fameux lièvre de Dürer, ancienne résidence des Habsbourg, domine de ses fortifications la ville, et le restaurant du musée propose une carte sympa sans prétention dans une atmosphère détendue. 

Côté visite, plus de 100 musées, du Belvédère ancienne résidence d’été, palais baroque avec ses jardins qui abrite les plus fameux tableaux de Gustave Klimt, Egon Schiele, Kokoschka et tant d’autres.

vienne_091La Kunsthalle Wien, située dans le quartier des musées à proximité du Palais impérial, présente l’art contemporain international mais également des expositions thématiques. Actuellement et jusque début janvier 2008 « EXITUS tod alltäglich », un parcours entre vanité et corbillards, variations multiples et protéiformes des pratiques artistiques , des portraits de veuves à la vidéo d’enterrement, d’une vanité facettée de mille miroirs tournant sans fin dans un écrin rose en passant par les faire parts de décès illustrés, images désuètes et vestiges de coutumes surannées, des bouées imprimées en guise de couronnes mortuaires aux multiples photos et documents, reconstitutions d’autopsie, rites funéraires, culte des morts en Amérique du sud, une immersion dans le royaume des ombres et des croyances cultuelles et culturelles d’une richesse extrême dans une scénographie tour à tour intimiste ou pompeuse, alternant fastes et recueillement pour privilégier l’immersion du visiteur.

"EXITUS" jusqu'au début du mois de janvier, une exposition qui vaut le détour. Demain je vous parlerai de la Kunsthalle– project space qui présentait un étonnant habillage photos sur sa facade ... effet garanti !

Olivier Castaing, art consultant de retour à paris à regrets, le 6 novembre 2007

vienne_075 vienne_085